TRANSTOURNE    PROJET DE TUNNEL FERROVIAIRE SOUS LA TOURNE     CONSEIL POUR VOTATION 2016

28 février 2016: L'Etat veut vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Votez NON.                   Suivante ―>

Chers neuchâteloises et neuchâtelois,

Tout d'abord, merci pour vos voix à la dernière votation du 12 septembre 2012 qui ont fait capituler le projet Transrun. Bizarrement, aujourd'hui tout le monde est d'accord et s'en félicite.

Malheureusement, l'Etat n'a toujours pas compris que la majorité des neuchâtelois ne veut pas de cette liaison dorsale Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds, qui se ferait à nouveau aux frais du contribuable et des usagers. L'Etat veut imposer rapidement son projet en court-circuitant la Confédération et en faisant croire qu'il n'existe pas d'autres alternatives! Les neuchâtelois ont financés le Gothard et le Loetchberg, et maintenant on voudrait qu'ils financent eux-mêmes le Transrun avant un remboursement hypothétique! Ce qui vaut pour Zurich, ne l'est pas pour notre canton trop petit.  Imaginez, Genève attend 200'000 habitants de plus jusqu'en 2030, ce qui représente la population de notre canton!

NON, nous ne voulons pas payer plus d'impôts pour moins de prestations, NON au Transrun Mobilité 2030.

Le nouveau Transrun est d'ailleurs quasi identique à l'ancien. Qui nous assure qu'un nouveau tracé serait créé entre Peseux et Bôle? Il coûterait en plus sans doute autant que le prix de la réfection des tunnels sous la Vue-des-Alpes! Les politiciens de notre canton sont à la dérive. Ils se tirent une balle dans le pied. Ils veulent détruire la ligne actuelle que nos prédécesseurs ont eu tant de peine à construire. Ils la dénigrent en parlant de ligne historique. Ils ont une vision à court terme. Il n'est pas sûr que la régie fédérale des CFF se laisse faire et encore moins les spécialistes ferroviaires. Pourquoi ? Simplement parce que le projet de l'Etat mettrait un point final à tous développements ferroviaires futurs après 2030 dans notre canton. Ce projet par colonne vertébrale exclut tous développements futurs pour un RER. C'est le paradis des cars, tout passe par les deux grandes villes; c'est l'engorgement, plus de liaisons ferroviaires entre vallées pour de longues années. C'est aussi l'abandon d'une liaison future entre Berne, Neuchâtel et Besançon, qui pourrait rentabiliser l'investissement des doubles lignes ferroviaires de l'Entre-deux Lacs. Ce serait le passage par Bienne et La Chaux-de-Fonds pour aller à Besançon. Est-ce cela que vous voulez? Après les travaux à Bellegarde les TGV ne passeront plus par Frasne mais par Genève. On sera les dindons de la farce. 

Nous disons aussi halte à l'intox. Le passage de Vauseyon devait coûter soi-disant 550 millions, aujourd'hui comme par le passé, les trains passent sans frais supplémentaires. La cadence est déjà à la demi-heure entre La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel, ce qui était soi-disant impossible. On avait pourtant conseillé de mettre des trains plus rapides dès 2008! Cette cadence est bonne mais il faudrait l'améliorer en y réinsérant Peseux. La population des Geneveys-sur-Coffrane est de 1500 habitants tandis que celle de Corcelles-Peseux dépasse 10000. Avec sa politique d'exclusion de Montézillon et Peseux (méthode dite de la rondelle de salami), l'Etat prépare les usagers à son projet de mobilité 2030! Et ensuite, que prévoit-il?

Seul un vrai RER comme le Transtourne est à même de régler tous ces problèmes. Il serait un complément à la ligne actuelle. Les projets futurs de liaisons inter-vallées seraient préservés (Val-de-Travers vers Val-de-Ruz, Chaux-de-Fonds, Le Locle, Morteau, Peseux, Cernier, Plateau-de-Diesse, Valangin, etc...)

NON au Transrun mobilité 2030. OUI au Transtourne, l'Etat peut le faire gratuitement.

La confédération paierait mobilité 2030 en supprimant la ligne actuelle, car il serait possible d'échanger gratuitement le tracé actuel contre un autre tracé équivalent. C'est bien, mais la Confédération paierait aussi gratuitement le Transtourne car c'est une liaison internationale (voie la plus directe vers la frontière) et donc on pourrait préserver l'ancien tracé en vue de réfection; on gagnerait un tracé et on sauvegarderait l'option transversale. La libéralisation des transports ferroviaires en France en 2019 devrait nous interpeller dans le sens de prévoir une ligne directe gérée par les Suisses jusqu'à Morteau ou Besançon, c'est la voie du Transtourne. Politiciens réveillez-vous ! Faire venir les ICN (trains à grande vitesse) à La Chaux-de-Fonds devrait vous satisfaire, non! Les gens des villes pourraient toujours aller se promener en campagne, tout le monde aurait à y gagner. Transtourne n'est pas une utopie: si on échange le Transrun contre le tunnel de base du Transtourne sans rien faire d'autre, on est moins cher! 

Merci d'avance de voter NON le 28 février 2016, pour le bien futur du canton.

Patrice Vivot                                          Copyright © transtourne.ch 2008-2016                                 Suivante ―>